Accéder au contenu principal

La séparation J+6

Après l'évidence est arrivé le doute. Puis après le doute, une nouvelle évidence. J'aimais Mlle Amaranthe, mais je ne me voyais plus vivre avec elle. Nous avions beau nous aimer, partager un univers et avoir des rêves en commun, nous nous faisions aussi du mal. Constamment sur la défensive à l'affut du malheur de l'autre. Un cercle vicieux.

L'amour ne suffit pas, comme le chante Suzanne Vega.



"It's not enough to be in love"

Nos projets, envolés. Ce que nous avions construit, effondré. Mes propres actes me laissent un sale goût dans la bouche et dans le coeur. Même si je suis convaincu que ma décision était la bonne, je regrette la façon trop brusque dont s'est déroulée la séparation.

Bizarrement, c'est Mlle Coquelicot, mon ex-femme, qui m'a réconforté aujourd'hui, quand je lui parlais de mes sentiments de culpabilité et de perte. Elle qui me connait si bien a su trouver les mots qui ont fait mouche.

Ce soir, je regarde à nouveau l'avenir droit dans les yeux.

Après tout, quitter quelqu'un est un acte d'espoir. L'espoir que l'on peut être heureux, et qu'on le mérite. Même si cela demande des efforts, des sacrifices. Sans cet espoir, on s'accroche même à une situation bancale.

Cet espoir, je ne veux pas le gâcher.

Commentaires

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Une évidente compréhension me saute aux yeux à la lecture de tes lignes.

    La douleur, reste innommable, même si partagée.

    Pourtant, plus je les lis ces lignes, plus il me semble que l'espoir les habite, et me touche d'autant plus.

    Puisses tu garder le regard droit face à l'avenir.

    RépondreSupprimer
  3. Finir sur une note d'espoir, sur un renouveau, tout le monde passe par des séparations qui sont toujours délicates, mais en tirer le bon n'est pas du tout facile.
    Bon courage, et plein de bonheur

    V

    RépondreSupprimer
  4. "à l'affut du malheur de l'autre": je ne comprend pas cette phrase

    RépondreSupprimer
  5. Oserai-je dire ici que je suis consternée par l'information contenue dans ce billet, mais aussi admirative de la maîtrise des choses et de l'intelligence qui sont des qualités remarquables de son auteur?

    RépondreSupprimer
  6. "quitter quelqu'un est un acte d'espoir. L'espoir que l'on peut être heureux, et qu'on le mérite"

    Oui c est ça, exactement ça!
    et que je plains tous ceux qui ont tellemnt l'impression de ne pas le meriter qu il restent en couple...quelle tristesse

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Fin, et suite

Ce vendredi a eu lieu le 66e apéro (qui portait le numéro 65, mais il y a eu deux numéro 61). Pour de multiples raisons, ce sera le dernier que j'organise. C'est la larme à l'œil que je suis sorti du bar pour la dernière fois, après avoir refermé cette page de ma vie.

À quelques jours près, cette date marque aussi le dixième anniversaire de mes débuts libertins. Mais depuis deux ans, je m'interroge. Suis-je encore libertin ?

Bon, en fait, la réponse est évidente : "oui". Mais c'est la question qui est mal posée. Ai-je encore envie de libertinage ?

Et là, c'est plus compliqué. Clairement, j'ai toujours les mêmes rêves qu'à mes débuts. Rencontrer des femmes libérées, me sentir désiré, m'éclater à plusieurs, vivre des soirées décomplexées, m'épanouir dans une relation amoureuse et libertine à la fois.

Mais justement, j'ai toujours ces rêves et je ne suis pas plus prêt de les réaliser qu'il y a dix ans. Certes, j'ai rencontré d…

Apéro libertin de M. Chapeau - 16 septembre 2016

Bonjour, et bonne rentrée !

Il parait qu'on a parlé de mes apéros sur France Inter. Si vous savez dans quelle émission, et à quelle date, ça m'intéresse.

Mes apéros reprennent avec la rentrée. Ces soirées sont l'occasion de se réunir et de discuter entre libertins, tout en buvant un verre et en mangeant un morceau dans une ambiance chaleureuse, bon enfant et légèrement délurée. Ils ne se déroulent pas dans un club échangiste, mais dans un bar «normal». On y vient pour parler, pas pour sexer.

La soirée est ouverte aux hommes et aux femmes, aux célibataires et aux couples, et aux libertins accomplis comme aux débutants.

Je reçois beaucoup de demandes, mais je n'accepte pas tout le monde. D'une part, pour garder un certain esprit, et d'autre part pour viser la parité. Si nous ne connaissons pas, je demande donc une (courte) présentation de votre personne et de votre parcours libertin.

L'entrée est gratuite. Bien sûr, chacun paye ses consommations.



À bientôt !

Apéro libertin de M. Chapeau - Vendredi 24 mars 2017

Mes apéros sont l'occasion de se réunir et de discuter entre libertins, tout en buvant un verre et en mangeant un morceau dans une ambiance chaleureuse, bon enfant et légèrement délurée. Ils ne se déroulent pas dans un club échangiste, mais dans un bar «normal». On y vient pour parler, pas pour sexer.

La soirée est ouverte aux hommes et aux femmes, aux célibataires et aux couples, et aux libertins accomplis comme aux débutants. Voici le formulaire d'inscription.

Je reçois beaucoup de demandes, mais je n'accepte pas tout le monde. D'une part, pour garder un certain esprit, et d'autre part pour viser la parité. Si nous ne connaissons pas, je demande donc une (courte) présentation de votre personne et de votre parcours libertin.

L'entrée est gratuite. Bien sûr, chacun paye ses consommations.



Exceptionnellement, l'apéro sera suivi d'une soirée privée à l'occasion de mon anniversaire. Celle-ci est uniquement réservée aux habitués de l'apéro. Inutile d…