Accéder au contenu principal

Éloge du viol dans la culture populaire

[Attention, je gâche éhontément l'intrigue du film dont l'affiche apparaît ci-dessous. Lisez à vos risques et périls.]

Imaginons le scénario suivant. Un  homme a des difficultés avec les femmes. Il n'arrive pas à leur parler ou à nouer de véritable relation. Un jour, il se rend compte que son seul recours pour satisfaire son besoin de compagnie serait de prendre une femme de force, et de la tuer. Alors, certes, il hésite, il boit, il hésite encore. Mais finalement, il le fait.

Eh bien, ce scénario, c'est celui de Passengers.




Alors, certes, il ne la tue pas directement, il ne la viole pas puisqu'elle est consentante, mais ça reste un comportement ignoble. Une fonction de la science-fiction est justement de parler de problèmes réels par métaphore. Ce n'est pas un viol au sens propre, mais le film parle bel et bien de viol.

Dans le mauvais sens.

Le personnage de l'homme a beau avoir un comportement héroïque par ailleurs, je n'ai pu le voir autrement que comme un salaud. J'ai attendu qu'il soit "puni" d'une façon ou d'une autre, mais non. Parce qu'évidemment, ils tombent amoureux, elle finit par lui pardonner et ils vivent heureux avec beaucoup d'enfants.

Beaurk.

Commentaires

  1. C'est un peu délicat de commenter cet article sans avoir vu le film ; tu en dis trop ou pas assez !

    RépondreSupprimer
  2. Je précise alors. La bande annonce révèle pas mal (beaucoup trop en fait) d'éléments du film. Deux passagers d'un paquebot stellaire réveillés 90 trop tôt, et qui ne peuvent se rendormir. Ils sont donc condamnés à vivre et mourir seuls.

    SAUF QUE ... contrairement à ce que laisse penser la bande annonce, ils ne se réveillent pas en même temps. Seul l'homme est réveillé par hasard, suite à une défaillance. C'est après un an de solitude qu'il sabote le caisson d'hibernation de la femme (choisi parmi les 5000 autres) pour lui tenir compagnie.

    Sa réaction quand elle comprend ce qui s'est passé montre bien qu'elle assimile cela à un meurtre.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Fin, et suite

Ce vendredi a eu lieu le 66e apéro (qui portait le numéro 65, mais il y a eu deux numéro 61). Pour de multiples raisons, ce sera le dernier que j'organise. C'est la larme à l'œil que je suis sorti du bar pour la dernière fois, après avoir refermé cette page de ma vie.

À quelques jours près, cette date marque aussi le dixième anniversaire de mes débuts libertins. Mais depuis deux ans, je m'interroge. Suis-je encore libertin ?

Bon, en fait, la réponse est évidente : "oui". Mais c'est la question qui est mal posée. Ai-je encore envie de libertinage ?

Et là, c'est plus compliqué. Clairement, j'ai toujours les mêmes rêves qu'à mes débuts. Rencontrer des femmes libérées, me sentir désiré, m'éclater à plusieurs, vivre des soirées décomplexées, m'épanouir dans une relation amoureuse et libertine à la fois.

Mais justement, j'ai toujours ces rêves et je ne suis pas plus prêt de les réaliser qu'il y a dix ans. Certes, j'ai rencontré d…

Apéro libertin de M. Chapeau - 16 septembre 2016

Bonjour, et bonne rentrée !

Il parait qu'on a parlé de mes apéros sur France Inter. Si vous savez dans quelle émission, et à quelle date, ça m'intéresse.

Mes apéros reprennent avec la rentrée. Ces soirées sont l'occasion de se réunir et de discuter entre libertins, tout en buvant un verre et en mangeant un morceau dans une ambiance chaleureuse, bon enfant et légèrement délurée. Ils ne se déroulent pas dans un club échangiste, mais dans un bar «normal». On y vient pour parler, pas pour sexer.

La soirée est ouverte aux hommes et aux femmes, aux célibataires et aux couples, et aux libertins accomplis comme aux débutants.

Je reçois beaucoup de demandes, mais je n'accepte pas tout le monde. D'une part, pour garder un certain esprit, et d'autre part pour viser la parité. Si nous ne connaissons pas, je demande donc une (courte) présentation de votre personne et de votre parcours libertin.

L'entrée est gratuite. Bien sûr, chacun paye ses consommations.



À bientôt !

Apéro libertin de M. Chapeau - Vendredi 24 mars 2017

Mes apéros sont l'occasion de se réunir et de discuter entre libertins, tout en buvant un verre et en mangeant un morceau dans une ambiance chaleureuse, bon enfant et légèrement délurée. Ils ne se déroulent pas dans un club échangiste, mais dans un bar «normal». On y vient pour parler, pas pour sexer.

La soirée est ouverte aux hommes et aux femmes, aux célibataires et aux couples, et aux libertins accomplis comme aux débutants. Voici le formulaire d'inscription.

Je reçois beaucoup de demandes, mais je n'accepte pas tout le monde. D'une part, pour garder un certain esprit, et d'autre part pour viser la parité. Si nous ne connaissons pas, je demande donc une (courte) présentation de votre personne et de votre parcours libertin.

L'entrée est gratuite. Bien sûr, chacun paye ses consommations.



Exceptionnellement, l'apéro sera suivi d'une soirée privée à l'occasion de mon anniversaire. Celle-ci est uniquement réservée aux habitués de l'apéro. Inutile d…