dimanche 13 décembre 2015

Courrier des lecteurs (ou presque)

Étrange message reçu aujourd'hui sur un site libertin :

Bonjour,bonnes rencontres et bon apéros,
vous semblez attirer le succès puisque quelque que soit le sexe du partenaire et le type de rencontres que vous faites et organisez vous trouvez facilement des gens pour venir vous voir et s' intéresser à vous.
De mon côté,les retours sont peu flatteurs,des visites en pagaille,un profil bien rédigé sans photos sexe et gros plans,mais aucun message ou de réponses,certains vous kiss mais ne répondent jamais.
Dès fois je pense que j' échangerais volontiers ce que j' ai de gentillesse,courtoisie,sensibilité et d' intelligence pour un physique plus attractif,de la virilité ,de l' expérience sexuelle et du charisme afin de plaire aux libertines et aux couples .
Je ne me fais aucune illusion,c' est pourquoi je laisse tomber mes envies de libertinage ici ou ailleurs .
Profitez bien de vos plaisirs.Vous avez le succès, moi non ce qui explique clairement notre différence de résultats.

Étrange car son auteur ne m'avait jamais parlé auparavant, et qu'il a supprimé son compte dans la foulée. Je ne sais donc pas à quoi il ressemble et comment il se présente. Ne pouvant non plus lui répondre sur place, je le fais ici.

Tu as raison sur certains points. Tout d'abord, on ne prête qu'aux riches, c'est un fait. Le succès attire le succès. Il m'est déjà arrivé de passer une première partie de soirée "invisible", et de voir soudain l'attention féminine se porter sur moi une fois que j'avais une amie dans les bras ou entre mes jambes.

Est-ce qu'on gagne en prestige, en charisme, ou en confiance en soi ? Est-ce un autre phénomène social ? Je ne sais pas, mais c'est vrai.

D'autre part, les hommes qui n'ont pas de succès dans la "vraie vie" n'en auront pas plus dans le milieu libertin. Eh oui, le jeu de la séduction se joue avec les mêmes atouts, où que l'on soit. 

Certes, les femmes libertines (seules ou en couples) sont plus libres sexuellement, mais cela ne signifie pas qu'elles ont pas envie du premier venu. Au contraire, elles ont souvent conscience d'être dans une position privilégiée, ressource rare face à une demande disproportionnée. Elles sont donc plus sélectives.

C'est d'autant plus vrai sur les sites libertins, où les femmes sont pour ainsi dire absentes, une fois que l'on retire les fausses fiches et les fantasmeuses.

Et c'est là où vous faites erreur. Les difficultés que vous rencontrez sur ce site de rencontre sont les mêmes pour tous les hommes. Elles viennent d'un déséquilibre entre les genres, vis-à-vis de la sexualité et de sa consommation, démultiplié par le virtuel.

Les multiples succès que vous m'imaginez ne se jouent pas sur les sites de rencontre. Il n'est pas IMPOSSIBLE d'y conclure des rendez-vous et plus si affinité, mais cela demande beaucoup de temps, d'effort et de tact. Comme vous, mes messages ont peu de réponses. Comme vous, mes conversations en cours s'arrêtent d'un coup pour ne jamais repartir. Comme vous, passer du virtuel au réel est parfois impossible.

L'essentiel de mes rencontres se fait ailleurs.

Mon conseil serait de cultiver votre "gentillesse, courtoisie, sensibilité et intelligence" pour aller à la rencontre de gens dans la vraie vie. Et pas non plus dans les clubs libertins. Sortez avec des amis, faites du sport, pratiquez un loisir. Voyez des gens, intéressez-vous à eux, sans arrière-pensées. Le reste suivra tout seul, en son temps.

Et après, fort de cette expérience, vous pourrez revenir à vos envie de libertinage dans de bien meilleures conditions. Peut-être même en couple. ;)

J'en profite pour rappeler l'existence des guides pour libertins débutants, que j'ai co-écrit avec Flo Castel. Un chapitre est consacré aux sites de rencontres.

6 commentaires:

  1. Vous retirez les fantasmeuses.

    RépondreSupprimer
  2. Moneypenny, insisting14 décembre 2015 à 22:27

    Elles ne font pas de jolies fleurs?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi, un fantasmeur (ou une fantasmeuse) est quelqu'un qui s'inscrit sur un site sans avoir l'intention de passer à l'acte. Il s'excite en rédigeant une fiche, en parlant avec des gens, mais pas plus. On les reconnaît à ce qu'ils demandent qu'on lui raconte ce qui se passerait si ..., mais que la conversation coupe court dès que l'on parle de fixer un RDV. Sauf pour une catégorie de salauds qui accepte les RDV, puis les annulent au dernier moment, quand ils ne posent pas simplement un lapin.

      Ce sont souvent des gens mariés qui ont trouvé ce moyen pour tromper leur conjoint sans les tromper. Pathétique.

      Supprimer
  3. C'est sûr qu'il a pas un côté "je pars gagnant", et qu'à le lire, j'ai le sentiment qu'il couve une légère déprime, mais indépendamment de ça, je crois que je comprends bien ce qu'il veut dire.
    Ta réponse est très juste, très saine, bien sûr, c'est en s'intéressant aux autres qu'il se passe des choses, éventuellement, parce que de toute façon, le sexe n'est en vrai qu'une composante de la relation.

    Mais il y a quelque chose qui m'a surpris, dans le peu de contact que j'ai eu avec les libertins ou le milieu libertin, puisque milieu il y a, c'est que c'est un endroit où on attendrait plutôt un réel goût des autres et de la rencontre, un espace à part d'ouverture, et que concrètement, c'est plutôt exactement la même chose qu'ailleurs - en plus cash.
    Et ça peut être un peu décevant si on y a placé des attentes particulières, si on s'est dit qu'on allait y trouver soudain une liberté d'être soi, une attention des autres, un repos de la pression sexiste etc.

    Ce serait d'ailleurs pas un mal que ce soit un peu plus le cas, au lieu d'être juste un club de cul à grande échelle, que ça joue un peu plus partage et un peu moins compétition, mais c'est sûr que vu le stress général sur le sexe, c'est pas l'ambiance.

    Après, je crois pas du tout aux rencontres sur internet, ou à peu près autant qu'à Walt Disney au Macumba.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La compétition est inévitable dans le libertinage, puisqu'il y a plus de demande pour moins d'offre que dans le monde réel (où les femmes représentent 52% de la population).

      La "pression sexiste" doit s'atténuer dans notre société entière pour que cela change dans le libertinage.

      Par contre, je ressens une grande "liberté d'être soi" dans le milieu libertin. D'ailleurs, c'est ce qui permet d'être "cash" comme tu l'as remarqué.

      Certes, il y a des choses qui passent encore mal auprès d'une partie des libertins (le SM, la bisexualité masculine, ...), mais même ceux qui ne le comprennent pas le tolèrent. Ce qui n'est pas le cas partout !

      Essaye de parler libertinage avec des poly-amoureux, par exemple ...

      Supprimer