mercredi 16 janvier 2013

Billet 151

On m'a fait la remarque que je ne postais plus beaucoup. Mais je n'ai pas grand-chose à dire ces temps-ci, et pas beaucoup de temps pour écrire.

Donc, vous avez droit à une petite image en passant.


Toute ressemblance avec ... etc.

(Par ailleurs, le prochain apéro aura lieu le vendredi 25 janvier, même lieu, même heure que d'habitude.)

4 commentaires:

  1. Ah ah ah, je plussoie du fond du heu... coeur!
    (Je précise que je ne vis pas avec Flow et que ce dernier m'encourage régulièrement, à mon grand damn, à m'investir dans une vie de couple ici dans mon coin du bout du monde...)
    J'ai depuis quelques temps de grosses bouffées d'envie de partage de quotidien, genre rentrer du marché avec un homme qui serait heureux de déballer les paniers avec moi, cuisiner pour quelqu'un autre que mes enfants qui eux apprécient essentiellement le jambon/coquillettes, aller au ciné et se parler du film après, m'endormir contre une source de chaleur autre que mon chat, tout ça... Mais chaque fois que l'occasion se présente, j'adhère au début (début qui peut s'étendre sur quelques jours ou 10 mn, selon l'homme en question) et puis je pars en courant dans le sens opposé comme si j'avais le diable aux trousses, complètement paniquée.
    Sans compter que cette semaine j'ai trouvé la gerbille des enfants raide morte dans sa cage, ce qui me laisse supposer si je me fie à ton dessin, que non, vraiment, je ne suis pas prête pour une nouvelle relation de couple, une vraie :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois qu'on partage les mêmes envies. :)

      L'occasion ne s'est même pas présenté pour moi cette année, je n'ai rencontré que des femmes mariées...

      J'espère que 2013 sera plus brillante de ce point de vue ! J'ai une belle cage plein de papier-journal frais. ;)

      Supprimer
  2. Même combat ici :-)Et en attendant, un petit apéro libertin ? Je serais très heureuse de rencontrer la muse de Flow, dont je goûte fort les écrits (et l'auteur himself, sait-on jamais ?.

    M. Chapeau, ne vous inquiétez pas, c'est comme le vélo, on retrouve vite les réflexes pour changer la cage et nettoyer l'eau ;-). Et bonne année également, en attendant de vous le dire de vive voix (pourvu que le climat se réchauffe un peu d'ici là parce que sinon ça ne va pas être facile de venir...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crains d'avoir de mauvaises nouvelles pour le climat... Jetons un oeil par la fenêtre... Oui, de la neige partout ! Oups. ;)

      Supprimer