vendredi 18 mai 2012

Lapsus cauchemardogène

(Je crois avoir déjà fait un billet sur le même sujet. Tant pis, je me répète.)

Ma fille :
- Ah oui, j'ai déjà fait ça, avec papa ... euh, l'Homme en Noir, et maman.

Bon, je savais que ça arriverait un jour ou l'autre. Elle est jeune, elle aura bientôt passé plus de temps avec lui qu'avec moi. Je ne suis pas irremplaçable, du moins dans les mots.

Je suis fier de moi : j'ai réussi à ne pas m'effondrer sur place et j'ai poursuivi ma journée comme si de rien n'était. Mais maintenant, je redoute d'aller me coucher et d'affronter les rêves de cette nuit...

6 commentaires:

  1. Que vous dire ? C'est rare que M. Chapeau livre ainsi le fond de son âme...
    Ce lapsus, pour moi, révèle aussi l'envie d'avoir "fait ça" ou autre chose, avec VOUS et sa maman, et non avec "l'Homme en Noir" ; votre fille ne vous confond pas et il y aura d'autres "premières fois" partagées avec vous, et vous seulement, dans sa vie, même si sûrement il y aura aussi d'autres réflexions involontairement blessantes...
    Que la nuit ne vous soit pas trop dure... Demain (enfin aujourd'hui) est un autre jour.

    RépondreSupprimer
  2. son papa est irremplacable!
    elle aura aussi passé dans sa vie plus de temps avec les autres en général qu'avec vous...and so what?
    Daddy is daddy!

    Sam

    RépondreSupprimer
  3. Billet très touchant de sincérité et d'émotion contenue, comme souvent, et j'adhère au commentaire subtil d'Encore accord...

    RépondreSupprimer
  4. Comme prévu, mon sommeil a été haché. Mais pas pour les raisons que je pensais. Coup de fil. Du mouvement. Plus tard, ma mère parle à une petite fille dans le couloir. Pas la mienne ? Ah, je comprends ce qui se passe et je me rendors. Le matin me confirme ma déduction : j'ai un nouveau neveu !

    RépondreSupprimer
  5. Félicitations et bienvenue à ce neveu supplémentaire...Vous voyez bien que demain est un autre jour :-), et tant mieux si cette agitation nocturne a éloigné les cauchemars que vous redoutiez...

    RépondreSupprimer
  6. Quelques années de thérapie plus tard, malgré mon acharnement à refuser la réalité (et j'y ai mis de la volonté), l'homme en noir que j'appelle papa depuis bientôt 30 ans et qui m'a amené à devant monsieur le Maire, n'a jamais celui qui a été présent les 4 premières années de ma vie, aussi peu de temps que cela paraisse...
    Tu es irremplaçable, ne l'oublie jamais et soit toujours là pour elle... ;-)

    RépondreSupprimer