samedi 3 septembre 2011

Les Chandelles de gauche

On parle clubs libertins chez Ruquier (à partir de 5 minutes 30). On y apprend que les policiers en civil de Paris bizutent leurs nouvelles recrues en les envoyant au Club 41. Réaction de Pierre Bénichou :

- Tu sais ce que c'est que le 41 ? C'est les Chandelles de gauche.
- C'est vrai?
- Oui, non, parce que les Chandelles, c'est très mondain et là c'est populaire.
- Ah ouais ?
- Ben oui. Tu dis "je suis venu avec la femme de mon frère", il dit "la femme à votre frère". Tu vois le genre.

N'empêche qu'en dehors d'une blague sur DSK, je trouve leur discours plutôt informé et surtout positif et décomplexé.

1 commentaire:

  1. les Chandelles, très mondain, hahaha, c'est l'image qu'ils veulent donner - la seule fois où j'y ai mis les pieds, c'était plein de pétasses vulgaires (oui pléonasme mais c'est pour mieux enfoncer le clou) format petit cochon en mini-jupe et sandales (too much quand on a des pattes courtes en forme de jambonneau) qui rumine du chewing gum. Ces dames s'agglutinaient autour de quelques "célébrités" du petit écran (je ne citerai pas de noms). Oui très mondain en effet...
    Je ne connais pas le 41 mais l'Overside c'est un peu ça, la bonne franquette (c'est plus sympathique que les Chandelles parce que les gens ne se prennent pas pour ce qu'ils ne sont pas).
    un club vraiment mondain et classe, je cherche encore mais je me dis que ça ne doit exister que sous forme de soirées très privées.

    RépondreSupprimer