Accéder au contenu principal

(I ♥ OkCupid) Celui qui fait des caresses dans le dos

L'une des fonctions les plus amusantes d'OkCupid est le test de personnalité amoureuse (Dating Persona). Un quizz détermine quatre valeurs binaires, qui sont autant de facettes : Deliberate/Random, Gentle/Brutal, Sex/Love, Master/Dreamer. Je vous laisse traduire. Prises séparément, elles ne donnent pas grand-chose, mais combinées, elles dessinent seize archétypes possibles.

Comme pour le pourcentage d'affinité, ce test fonctionne assez bien. En tout cas, je me suis reconnu dans le résultat. Bien sûr, il y a sans doute un effet semblable à l'astrologie, où tout le monde se reconnaït dans des descriptions faites pour être génériques.

Quand je me suis inscrit sur OkCupid, il y a deux ans et deux jours, j'étais un Backrubber, autrement dit : "Celui qui fait des caresses dans le dos". C'est un caractère que le rédacteur du test définit comme ayant une forte envie de sexe, mais des moyens d'approche indirects. Comme de proposer des massasses en espérant qu'ils dégénèrent. Mais aussi en étant plus simplement gentil, en attendant que l'objet de ses attentions fasse le premier pas.

Ce qui ressemble énormément à ma méthode de séduction depuis, oh, le collège. Le fait qu'elle n'ait jamais donné beaucoup de résultat n'a pas suffit à m'en faire changer. Après tout, c'est ainsi que j'ai rencontré celle qui allait devenir ma femme. Enfin, mon ex-femme.

C'est donc un portrait que je reconnaissais, mais qui me déplaisait. Car c'est une méthode que je suis venu à détester. Qui me renvoyait une image de moi-même manquant d'assurance et de prestance. Je rêvais d'être l'acteur de la séduction plutôt que le figurant.

Evidemment, un tel changement est plus simple à rêver qu'à réaliser. Mais cette prise de conscience fait que j'ai évité les situations où je me retrouvais être "Celui qui fait des caresses dans le dos", qui m'insupportent. Je reste serviable, bien entendu, mais sans motif ultérieur. Je fais encore des caresses dans le dos, mais je m'arrête rapidement si cela ne provoque pas de réaction.

Un an après, je n'étais plus Backrubber. Grâce sans doute aux multiples partenaires que j'ai eues entre-temps, mais aussi à une transformation plus profonde, j'étais devenu ... un Playboy !

Bon, le nom est un peu prétentieux, mais la description colle assez bien à un libertin : appréciant les relations physiques sans nécessairement de sentiments, se comportant avec respect, pas mort de faim.

C'est une chouette évolution. N'empêche que le Backrubber est toujours là, et que je guette pour ne pas le laisser ressortir.

Commentaires

  1. C'est marrant... ça me rappelle quelqu'un :)

    RépondreSupprimer
  2. Dis moi, c'est lequel exactement de test que tu as fait, que je vérifie mon profil ?

    RépondreSupprimer
  3. C'est "The Dating Persona Test", http://www.okcupid.com/oktest3

    RépondreSupprimer
  4. Ah, visiblement, tu l'a trouvé ou tu l'avais déjà fait. :)

    RépondreSupprimer
  5. Tiens, je viens de le refaire, je suis passé de The Loverboy
    Random Gentle Love Master
    (RGLM)

    à The Vapor Trail Random Brutal Love Master (RBLM)

    Your exact male opposite:
    The Backrubber

    Arf arf arf !

    Bon, je suis passé de Gentle à Brutal. C'est la faute à O*** qui me force à la traiter sans arrêt de petite salope ^^

    RépondreSupprimer
  6. Pour ma part, le Backrubber est Deliberate Gentle Sex Dreamer, tandis que le Playboy est Random Gentle Sex Master. Je suis resté Gentle, mais passé de Dreamer à Master (ce qui s'explique en grande partie par l'augmentation de mon nombre de partenaires sexuelles totale de 1 à "plusieurs" !) et de Deliberate à Random, termes dont que je ne comprends pas spécialement le sens.

    RépondreSupprimer
  7. En y réfléchissant, une seule femme en 37 ans, c'est vrai que ça peut se qualifier de Deliberate !
    Et le Random correspond bien à un partouzeur :D

    RépondreSupprimer
  8. Hum : The 5-Night Stand
    Deliberate Brutal Sex Master (DBSM)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Fin, et suite

Ce vendredi a eu lieu le 66e apéro (qui portait le numéro 65, mais il y a eu deux numéro 61). Pour de multiples raisons, ce sera le dernier que j'organise. C'est la larme à l'œil que je suis sorti du bar pour la dernière fois, après avoir refermé cette page de ma vie.

À quelques jours près, cette date marque aussi le dixième anniversaire de mes débuts libertins. Mais depuis deux ans, je m'interroge. Suis-je encore libertin ?

Bon, en fait, la réponse est évidente : "oui". Mais c'est la question qui est mal posée. Ai-je encore envie de libertinage ?

Et là, c'est plus compliqué. Clairement, j'ai toujours les mêmes rêves qu'à mes débuts. Rencontrer des femmes libérées, me sentir désiré, m'éclater à plusieurs, vivre des soirées décomplexées, m'épanouir dans une relation amoureuse et libertine à la fois.

Mais justement, j'ai toujours ces rêves et je ne suis pas plus prêt de les réaliser qu'il y a dix ans. Certes, j'ai rencontré d…

Apéro libertin de M. Chapeau - 16 septembre 2016

Bonjour, et bonne rentrée !

Il parait qu'on a parlé de mes apéros sur France Inter. Si vous savez dans quelle émission, et à quelle date, ça m'intéresse.

Mes apéros reprennent avec la rentrée. Ces soirées sont l'occasion de se réunir et de discuter entre libertins, tout en buvant un verre et en mangeant un morceau dans une ambiance chaleureuse, bon enfant et légèrement délurée. Ils ne se déroulent pas dans un club échangiste, mais dans un bar «normal». On y vient pour parler, pas pour sexer.

La soirée est ouverte aux hommes et aux femmes, aux célibataires et aux couples, et aux libertins accomplis comme aux débutants.

Je reçois beaucoup de demandes, mais je n'accepte pas tout le monde. D'une part, pour garder un certain esprit, et d'autre part pour viser la parité. Si nous ne connaissons pas, je demande donc une (courte) présentation de votre personne et de votre parcours libertin.

L'entrée est gratuite. Bien sûr, chacun paye ses consommations.



À bientôt !

Apéro libertin de M. Chapeau - Vendredi 24 mars 2017

Mes apéros sont l'occasion de se réunir et de discuter entre libertins, tout en buvant un verre et en mangeant un morceau dans une ambiance chaleureuse, bon enfant et légèrement délurée. Ils ne se déroulent pas dans un club échangiste, mais dans un bar «normal». On y vient pour parler, pas pour sexer.

La soirée est ouverte aux hommes et aux femmes, aux célibataires et aux couples, et aux libertins accomplis comme aux débutants. Voici le formulaire d'inscription.

Je reçois beaucoup de demandes, mais je n'accepte pas tout le monde. D'une part, pour garder un certain esprit, et d'autre part pour viser la parité. Si nous ne connaissons pas, je demande donc une (courte) présentation de votre personne et de votre parcours libertin.

L'entrée est gratuite. Bien sûr, chacun paye ses consommations.



Exceptionnellement, l'apéro sera suivi d'une soirée privée à l'occasion de mon anniversaire. Celle-ci est uniquement réservée aux habitués de l'apéro. Inutile d…