Accéder au contenu principal

A distance

Ah, qu'il est agréable de participer à la jouissance d'une femme, même à distance. "Plaisir de donner, joie de recevoir", comme promettaient les distributeurs de jouets de foire de mon enfance.

D'abord, par webcam. Je ne savais pas à quoi m'attendre en acceptant cette séance avec un couple mignon et se laissant tenter par la voie de l'exhibitionnisme. Après tout, au pire, je n'aurais qu'une vidéo porno de moins bonne qualité graphique que celles que l'on trouve si facilement sur Internet. Au mieux, la connivence qui nous unit allait transcender cette expérience de voyeurisme.

J'avais négligé une chose. C'est l'effet que peut faire une femme quand elle jette un regard dans votre direction alors qu'elle est en plein ébat, et que l'on sent son excitation de vous savoir là. C'était juste délicieux. Et je n'ai pas perdu une miette du reste du spectacle.

Plus indirect encore, je discutais par MSN avec une amie, un peu avant qu'elle ne rejoigne son amant. Nous avons parlé de sodomie et de salopitude, entre autre. Comme elle l'a dit ensuite : "Je n'avais pas prévu de me faire enculer, mais ....". C'est donc ce qui est arrivé, et elle a connu un orgasme mémorable. Auquel je suis heureux d'avoir participé, même à petite dose.

Commentaires

  1. Je n'ai jamais été fan de la cam mais je suis d'accord qu'un regard peut chambouler. Et celui d'un homme que l'on suce et qui ne quitte pas mon regard est terriblement excitant.

    Tiens, on m'a parlé de vous (ou de toi... je ne sais plus) récemment. ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Alice : Je ne suis pas étonné que l'on parle de moi, je suis un sujet de conversation si intéressant. En toute modestie, bien sûr. :) Et j'ai même une petite idée de qui il peut s'agir.

    ( Cela a longtemps été "vous", mais c'est devenu un "toi" banal depuis que nous ne nous voyons plus. )

    RépondreSupprimer
  3. @ M. Chapeau
    Alors revenons au "vous"... Il n'y a pas pire injure que d'être banale.

    RépondreSupprimer
  4. Très intéressant, la webcam, affreusement frustrant aussi, mais une expérience à tenter en effet...
    Et puis parfois, pas d'autre choix, si distance il y a...

    V

    RépondreSupprimer
  5. Tout a fait d'accord avec vous monsieur chapeau. Plaisir de donner, oui, et quand les mains sont prises à taper des mots sur le clavier, elles ne peuvent servir à autre chose. Juste à l'autre bout de la toile, joie de recevoir.

    RépondreSupprimer
  6. Tiens, les commentaires disparus sont réapparus... Les mystères de blogspot.

    Alice : Le mot était calibré pour vous faire réagir. Voilà qui est fait ! :)

    Pro-fesseur : Je n'ai pas vraiment ressenti de frustration, mais il faut dire que ma relation avec ce couple ne passe que par la webcam ; ce n'est pas une solution temporaire pour compenser une absence. Ce qui doit être pénible, effectivement.

    Matou : Heureusement pour moi, je sais aussi taper à une main... :p

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Fin, et suite

Ce vendredi a eu lieu le 66e apéro (qui portait le numéro 65, mais il y a eu deux numéro 61). Pour de multiples raisons, ce sera le dernier que j'organise. C'est la larme à l'œil que je suis sorti du bar pour la dernière fois, après avoir refermé cette page de ma vie.

À quelques jours près, cette date marque aussi le dixième anniversaire de mes débuts libertins. Mais depuis deux ans, je m'interroge. Suis-je encore libertin ?

Bon, en fait, la réponse est évidente : "oui". Mais c'est la question qui est mal posée. Ai-je encore envie de libertinage ?

Et là, c'est plus compliqué. Clairement, j'ai toujours les mêmes rêves qu'à mes débuts. Rencontrer des femmes libérées, me sentir désiré, m'éclater à plusieurs, vivre des soirées décomplexées, m'épanouir dans une relation amoureuse et libertine à la fois.

Mais justement, j'ai toujours ces rêves et je ne suis pas plus prêt de les réaliser qu'il y a dix ans. Certes, j'ai rencontré d…

Apéro libertin de M. Chapeau - 16 septembre 2016

Bonjour, et bonne rentrée !

Il parait qu'on a parlé de mes apéros sur France Inter. Si vous savez dans quelle émission, et à quelle date, ça m'intéresse.

Mes apéros reprennent avec la rentrée. Ces soirées sont l'occasion de se réunir et de discuter entre libertins, tout en buvant un verre et en mangeant un morceau dans une ambiance chaleureuse, bon enfant et légèrement délurée. Ils ne se déroulent pas dans un club échangiste, mais dans un bar «normal». On y vient pour parler, pas pour sexer.

La soirée est ouverte aux hommes et aux femmes, aux célibataires et aux couples, et aux libertins accomplis comme aux débutants.

Je reçois beaucoup de demandes, mais je n'accepte pas tout le monde. D'une part, pour garder un certain esprit, et d'autre part pour viser la parité. Si nous ne connaissons pas, je demande donc une (courte) présentation de votre personne et de votre parcours libertin.

L'entrée est gratuite. Bien sûr, chacun paye ses consommations.



À bientôt !

Apéro libertin de M. Chapeau - Vendredi 24 mars 2017

Mes apéros sont l'occasion de se réunir et de discuter entre libertins, tout en buvant un verre et en mangeant un morceau dans une ambiance chaleureuse, bon enfant et légèrement délurée. Ils ne se déroulent pas dans un club échangiste, mais dans un bar «normal». On y vient pour parler, pas pour sexer.

La soirée est ouverte aux hommes et aux femmes, aux célibataires et aux couples, et aux libertins accomplis comme aux débutants. Voici le formulaire d'inscription.

Je reçois beaucoup de demandes, mais je n'accepte pas tout le monde. D'une part, pour garder un certain esprit, et d'autre part pour viser la parité. Si nous ne connaissons pas, je demande donc une (courte) présentation de votre personne et de votre parcours libertin.

L'entrée est gratuite. Bien sûr, chacun paye ses consommations.



Exceptionnellement, l'apéro sera suivi d'une soirée privée à l'occasion de mon anniversaire. Celle-ci est uniquement réservée aux habitués de l'apéro. Inutile d…