dimanche 17 avril 2011

L'Atlantide

"Mieux vaut sortir seule que mal accompagnée..." dit-il à Mlle Violette en lui caressant frénétiquement le mollet.
Or, Mlle Violette est accompagnée. Par moi. Et je suis juste devant elle, à côté de lui.
Estomaqué, je ne sais que répondre. Après tout, peut-être ne s'est-il pas rendu compte du caractère insultant de ses propos à mon égard. Peut-être est-il simplement stupide plutôt que malveillant.

J'avais déjà constaté que certains hommes seuls ont pour tactique de dénigrer les hommes en couple auprès de leur compagne pour s'attirer leurs faveurs. Le plus souvent avec un manque frappant de subtilité et d'à-propos, comme cet homme qui expliquait à Mlle Amaranthe que je m'y prenais mal et que je ne savais pas y faire alors qu'elle était en train de gémir de plaisir sous mes doigts.
Etrange. Il me parait pourtant évident que l'on a rien à gagner à se mettre en concurrence. Que la drague libertine n'a rien à voir avec la verticale. Qu'il faut séduire les deux plutôt qu'uniquement sa proie. (Rien que ce terme fait frémir.) Le libertinage étant un jeu de couple, c'est avec le couple que l'on joue. En complicité.
Bref.

Un peu plus tard, commençant à avoir chaud dans la cabine où nous nous sommes réfugiés à quatre, nous décidons d'entrouvrir la porte pour nous rafraîchir.
Arrive alors le jeune loup du début, qui se glisse dans l'entrebâillement pourtant étroit. Il n'écoute pas nos "non", referme la porte derrière lui et la verrouille, tout en reprenant son baratin insistant.
C'était donc bien un malotru du genre bête et méchant. Nous essayons de lui faire comprendre incorrection de son comportement, sans succès. Il m'oblige à hausser le ton pour enfin le faire sortir.

Je ne m'attendais pas à grand-chose de ce sauna, et j'ai tout de même été déçu. Même en oubliant cet incident, il reste vraiment petit, plein d'hommes (au moins une trentaine pour quatre femmes), sans espace convivial où échapper à la pression, manquant d'un jacuzzi (et le hamman était en panne). Certes, c'est trois fois moins cher que le Moon (quatre fois pour les hommes !), mais mieux vaut sans doute sortir moins et mieux que de tomber dans cette antre de misère sexuelle.

Next.

11 commentaires:

  1. Il y en a qui osent tout... C'est même à ça qu'on les reconnait...

    RépondreSupprimer
  2. D'où l'adage « Mieux vaut ne pas sortir que dans un mauvais club ». Nan ?

    (Ça n'excuse évidemment rien, mais on comprend qu'avec un tel ratio H/F, certains hommes viennent à en développer des comportements de drague agressifs.)

    RépondreSupprimer
  3. quel malotru ! malheureusement, on comprends maintenant pourquoi ce sauna n'est pas cher.....

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    J'ai, avec mon ami, fait la soirée couple dans ce sauna et je n'ai pas rencontré ce genre de comportement. Comme dans tous les clubs, dès que tout le monde est accepté, les comportements sont souvent très incorrects (pour en avoir vus).
    Et c'est sans doute une des raisons qui nous ferons quitter le libertinage : la misère sexuelle dans les soirées ouvertes à tous, ou l'ennui total dans les soirées couples (j'ai trop rarement connue des soirées couples intéressantes...)

    RépondreSupprimer
  5. Aie c'est bien la réputation qu'à l'Atlantide ( forte pluralité masculine, qui ne serait pas un problème si elle était respectueuse...).
    Surement pour cela qu'ils font épisodiquement des soirées réservées aux couples, pour changer d'ambiance et attirer chez eux les couples n'aimant que les soirées couples.

    Mais toujours rien à l'Atlantide pour les cpl/F en recherche d'hommes, en quantité raisonnable, et en comportement impécables.

    Si en plus les infrastructures sont moyennes, ça ne donne pas envie d'aller découvrir ce club.

    Dans l'attente d'une éventuelle soirée à thème, qui changerait peut être ?

    RépondreSupprimer
  6. Matou : Bah, on n'a toujours plus de succès en tentant mal qu'en ne faisant rien. Parce qu'inversement, on a fini par croiser deux jeunes hommes charmants ... le premier dans les vestiaires alors que nous nous rhabillons et le deuxième sur le trottoir une fois sortis. Bref trop tard ! Être respectueux mais timide n'est pas non plus une bonne combinaison. :)

    Comme une image : Je voulais essayer ce club qui se dit "ouvert à toutes sexualités". En fait, 95% des hommes sont hétéros en présence d'une femme. N'ayant pas quitté Mlle Violette d'une semelle, je ne sais pas s'il se passe des choses lorsque les hommes sont seuls entre eux. J'ai comme un doute...

    Libert_ine: Honnêtement, la majorité des hommes présents étaient très respectueux. Nous n'avons que deux incidents à déplorer, le jeune loup en question (dont c'était la première sortie dans ce club) et un petit vieux qui m'a doublé pour s'approcher de Mlle Violette mais s'est confondu en excuses une fois qu'il a compris que je l'accompagnais. Rien de catastrophique, donc. Et comme le dit Cui, c'est compréhensible vu leur nombre.

    Anonyme : Les clubs ne sont pas le libertinage. Si vous ne trouvez pas ce que vous voulez dans les soirées mixtes ou couples, il reste d'autres voies à explorer. Les annonces, les soirées privées, ... Faites vous-même votre sélection !

    Miss Dactari : Le club est propre et sent le neuf. Le hamman était en panne, ça arrive. Par contre, c'est vrai que la disposition même des lieux n'est pas adaptée à une montée lente de l'ambiance. On est directement et constamment confronté à l'envie masculine. Il n'y a aucun lieu où se retrouver à deux pour décompresser, sauf à s'isoler dans une cabine. Heureusement que nous avions pris le temps de discuter dans un bar avant de venir, car celui du club ne permet même pas de s'asseoir (les trois-quatre places étaient monopolisées par des mâles en attente).

    Bref, je pense tout de même que le club peut convenir à une femme décidée et amatrice de pluralité. Je le déconseille par contre franchement aux débutants.

    RépondreSupprimer
  7. Définitivement un endroit où je ne mettrai pas un orteil ...

    RépondreSupprimer
  8. " En fait, 95% des hommes sont hétéros en présence d'une femme. "
    Même constat à l'Amphibi, censé être un sauna gay/bi...
    Les hétéros y vont sans le moindre intérêt pour ce thème " gay/bi ", mais juste parce que c'est moins cher que le Moon ou l'Hyppo, et qu'il y a des cpl/femmes.
    Les gay/bi y vont parce que le thème les intéressent, et en ressortent bien déçus... Et de ce qu'ils m'ont dit : préfèrent aller dans les lieux réservés aux hommes, pas d'hétéro pour gâcher l'ambiance gay/bi qu'ils recherchent.


    Pour les amatrices de pluralités, ce ne sont pas les lieux qui manquent ( et avec jacuzzi ). Je préfère ne pas gâcher le thème " bisexuel " du lieu en favorisant la testostérone par un GB ^^ Chaque chose à sa place.

    RépondreSupprimer
  9. Et bien moi je m'y suis trouvée bien mieux accompagnée par toi que seule et j'y ai passé un agréable moment par certains aspects, ce caresseur frénétique de mollet mis à part.
    Dans chaque découverte, il y a un risque... Il y en aura probablement de plus jolies...
    Bises de Melle Violette

    RépondreSupprimer
  10. M. Noir : De fait, il n'y a pas grand-chose pour vous là-bas, seul ou en couple. (Peut-être lors d'une soirée couple, mais je ne suis même pas sûr.)

    Missdactari : Sauf que le thème bi est déjà largement absent, alors que tout est là pour le GB ... :)

    Gourmande : Là où je constate que j'ai mûri, c'est que cet importun ne m'a ni énervé, ni gâché la visite, bien que j'ai dû faire semblant pour le chasser. Des incidents similaires au débuts de mes sorties m'avaient autrement affectés. Rien que ça, c'était chouette.

    Bises, miss briseuse d'incognito !

    RépondreSupprimer
  11. Bien souvent, nous sommes attirés par ce qui est "moins cher", force est de constaté que moins cher rime souvent avec "moins bien" voir nullllllllll.
    Moi ça fait longtemps que je préfère faire moins de choses mais y mettre le prix que je les fait.
    En attendant, tu as eu à faire à un "Con", et malheureusement il y à un élevage en France alors Courage

    RépondreSupprimer