jeudi 2 décembre 2010

Ils sont partout

C'est une honte.

Oui, une véritable honte.

Scott Pilgrim n'est diffusé que dans quatre salles à Paris.

(Certes, c'est toujours mieux qu'un autre film que j'ai voulu voir, mais qui ne passait que dans 4 salles ... en France.)

Bref, j'ai été voir Scott Pilgrim ce soir. Je suis prêt à y retourner demain. (Miss Amaranthe ?) Je n'avais pas autant ri au cinéma depuis longtemps. Je ne comprends pas que ce film soit aussi mal distribué. Dommage !

Tout cela pour dire qu'en me promenant après la séance, j'ai été abordé par un homme qui me propose de but en blanc : vous voulez aller dans un club libertin ?

Soit mes moeurs sont visibles d'une façon ou une autre à ma démarche ou à mon regard, soit cet homme était en fait un rabatteur pour un bar à hôtesses, aussi appelés bars à arnaques.

Renseignements pris, il représentait le Monocle, ancien club lesbien apparemment reconverti. Mais avec des méthodes publicitaires louches. Le doute persiste.

7 commentaires:

  1. Ah, heureusement que tu reconnais le plagiat....
    va, je te pardonne!

    RépondreSupprimer
  2. 4 salles. C'est effectivement bien peu. On va essayer de le récupérer. Bises Mr Hat ;)

    RépondreSupprimer
  3. Visiblement, le film a fait un four. De 64 salles en France, il est passé à 16 en deuxième semaine ! Heureusement, toujours 4 salles à Paris.

    RépondreSupprimer
  4. Vu 3 fois au ciné... 2 fois en Dvd, hum on peut penser que j'apprécie ce film...

    RépondreSupprimer
  5. Il est excellent. Vous avez du goût, Urian !

    RépondreSupprimer
  6. Merci, je pense me relire l'oeuvre d'origine après les blogs en cours.

    Mais la recherche d'une Ramona ressemble à une bataille contre des moulins!

    RépondreSupprimer