lundi 29 mars 2010

Que dire ?

Le temps s'est arrêté. Comme une mouche, je suis pris dans l'ambre. Pas franchement mal à l'aise, mais un peu à l'étroit.

Ma situation n'a pas vraiment évolué depuis mes derniers messages. Les gros travaux sont finis dans l'appartement, il faut que l'on s'occupe de repeindre. Ce qui veux dire arrêter le boulot et se rendre sur place. Et ce n'est pas facile quand on a accepté des tas de commandes à l'avance. Je viens d'entamer la dernière. Je devrais avoir fini à la fin du mois prochain. Et là, si tout va bien, je pourrai passer à l'avant-dernière étape de mon installation.

En attendant, je fais du sur place.

J'habite toujours dans ma chambre à Orléans. Je suis toujours loin de Mlle Amaranthe. Je n'ai plus l'occasion de sortir et seulement à moitié l'envie. Pris par le boulot, cela fait des lustres que je ne suis plus sur MSN et que je ne prend plus le temps de commenter mes blogs favoris. J'ai mille projets, mille envies, mille rencontres en suspend. Oui, bon, peut-être pas mille, mais quelques-unes tout de même, qui prennent du retard.

Que je traîne depuis ce qui me semble être des mois. Je n'ose même pas réfléchir à la première fois où je me suis dis que je serai "bientôt" sur Paris ...

Et j'ai tant de choses à construire et à découvrir avec Mlle Amaranthe. Elle me manque. Il se passe plusieurs semaines entre chacune de nos rencontres. Et l'intermédiaire n'est pas folichon, n'ayant ni l'un ni l'autre (mais surtout l'autre en fait !) beaucoup de temps pour une relation téléphonique ou épistolaire. Et puis, ça ne remplace pas la peau ou le regard.

Je la retrouve dans deux jours. Je dors mal, saisi par l'excitation et l'impatience. Le plus triste, c'est que j'anticipe déjà le moment où nous allons devoir nous séparer, où je rentrerai à Orléans pour ne pas la revoir avant des semaines. Je suis déchiré d'avance.

Au final, encore un message pas très positif (sans plus plus que je ne suis vraiment) et pas très intéressant. Désolé ! Je voulais faire vivre un peu ce blog, sur lequel je ne sais plus quoi dire. J'ai toujours quelques (vieilles, maintenant) soirées à raconter, mais à quoi bon ? L'envie d'être exhaustif à peu à peu disparu. Reste ça : un peu de rien.

En espérant que ça finisse par changer.

14 commentaires:

  1. Tu es amoureux Mr Hat... voila la grande et belle nouvelle. ;)

    Bises. S&E

    RépondreSupprimer
  2. C'est ce que je voulais dire en ouvrant le formulaire de commentaire " rhalala l'amour... ".

    RépondreSupprimer
  3. Ni trop triste ni trop gai, comme le temps de ces jours ci, qui a du mal a faire la transition. Mais une chose est presque certaine, l'été approche.

    RépondreSupprimer
  4. Que dire cher Jules... Que même en état d'attente il faut essayer de profiter de l'instant présent.

    Je sais c'est facile à dire... mais j'ai appris pour ma part qu'à force d'attendre on oublie de vivre. A force de décompter les jours, on en revient à regretter ce temps perdu plus tard. Et l'on ne cesse d'attendre l'occasion suivante. Autant vivre, cela passe plus vite ;-)

    Allez courage, les beaux jours approchent :-).

    RépondreSupprimer
  5. N'ayant, moi non plus, guère de temps à consacrer à mon burp comme à MSN, et par conséquent ne t'y ayant pas croisé depuis un moment, je me demandais ce que tu devenais, et ce billet, même s'il n'est pas très épique, est comme une carte postale d'un ami parti longtemps en vacances.
    Bon courage pour tous ces sujets à traiter en parallèle !

    RépondreSupprimer
  6. Merci à tous ! Je vous embrasse. :)

    Dans la série : je n'ai décidément rien à dire, Miss Amaranthe vient d'annuler notre rendez-vous (pour raisons familiales). Il est reporté dans une dizaine de jours, au mieux. Arf. Du coup, j'ai plus de temps pour travailler, c'est cool. :/

    RépondreSupprimer
  7. le boulot et les amours vont bien ; j'espère qu'il en est de même pour la santé, car cela ressemble au bonheur !

    RépondreSupprimer
  8. Vous ne vous revoyez pas avant PLUSIEURS SEMAINES??!!
    Mais enfin, diantre, faites quelque chose, je sais pas moi!
    Tenez, prenez un abonnement sncf, il parait qu'il se passe des trucs de fous dans les toilettes du tgv! :-D

    RépondreSupprimer
  9. C'est rigolo, ça fait un petit moment que je suis ce qui se passe dans ta vie, et on ne peut pas dire qu'il ne se passe rien.
    Certains n'ont pas mille gens à voir, mille relations à contruire, pas de taf, de logement en vue et une vie de merde.
    Toi, tu as tout mais tu es triste...halalaaa petit blues de printemps?
    Tu va me faire le plaisir de te prendre en main, d'entrevoir et même de voir d'autres personnes, qui pourraient te faire passer d'agréables moments et je ne parle pas forcément de humhum...
    Il y a un temps pour tout, travail, loisirs et lorsque tu seras épanoui, les pièces du puzzle de ta vie commenceront à s'assembler d'elles-mêmes.
    Bises de Nice et surtout: pense à toi.

    RépondreSupprimer
  10. J'ai bien conscience d'être un privilégié. Je suis logé, nourri, blanchi gratuitement (et avec le sourire en plus !). Je gagne ma vie correctement avec un boulot pas trop chiant, je suis en bonne santé, mes enfants aussi. Ma maison n'a pas été détruite par une inondation ou balayée par une tempête. J'ai une amoureuse, même si on s'est juste vu une fois en coup de vent le mois dernier.

    Malgré tout, je persiste à dire que ma vie va persister à stagner tant que j'habiterai ici. Pas à stagner dans le tragique, je suis bien d'accord. Juste dans le médiocre. Et je n'ai pas les qualités personnelles nécessaires pour y changer quelque chose.

    Après le déménagement, je suis d'accord que les choses devraient se mettre en place d'elles-mêmes et assez vite, enfin j'espère. Sinon, je pourrais toujours me faire moine.

    RépondreSupprimer
  11. il n'y a plus qu'a repeindre??

    s'il n'y a que ca, cela ne devrait pas t'empecher d'aller y vivre. tu ne serais pas le premier a vivre dans les travaux.
    Nous avons bien passé les deux mois de l'été dernier avec la cuisinière et le frigo dans le salon. (très pratique pour attraper une bouteille fraiche sans rater les conversations )

    s'il n'y a que ca, tu fera les travaux au fur et a mesure. tu trouvera 3 ou 4 volontaires pour te filer un coup de main...

    Non??


    sinon, bon courage. nous aussi toujours en travaux, et on a hate que ca se termine.

    RépondreSupprimer
  12. Il faut peindre ... et acheter des meubles ! Voilà pourquoi j'attends l'argent de la maison.

    RépondreSupprimer
  13. petite française5 avril 2010 à 23:33

    Bon... comme le dit Miss Anis, faut réagir là !

    Dites donc, seriez pas un peu paresseux ? Dans mon jeune temps, (que les moins de 20 ans...) enfin bref... j'avais un zamoureux à Orléans. Et bien il venait à Paris en voiture, et ça prenait pas lontemps ; il faisait même parfois l'aller retour dans la nuit, juste pour que l'on se voit quelques heures ! Bon, ok, on n'étaient pas raisonnables...

    Je ne connais pas tous les détails de votre histoire, ni des contingences de Mlle A mais je pense que vous pourriez faire un petit effort pour monter sur Paris, non ?

    et puis, si c'est une question de budget, on campe très agréablement dans un appart vide. Un futon, une couette, une bouilloire électrique, un micro-onde, un kit vaiselle iqea, l'eau chaude et du champagne rosé... et c'est Versailles !! (niark niark)

    C'est même rigolo et ça vous fera des souvenirs !

    Le tout est de savoir si vous êtes prêt.

    Peut-être qu'il vous faut encore un peu de cocooning familial. Un peu de confort. Un havre après la tempête. Qui vous blamera ?

    Et le blog n'est pas une obligation, comme le dit si joliment CUI, merci d'envoyer des cartes postales. Selon vos evies.

    Prenez soin de vous.

    B

    RépondreSupprimer
  14. Un seul être vous manque et tout est dépeuplé !
    Que c'est beau et douloureux l'amour ...
    Je vous souhaite d'être réunis au plus vite !!

    Bon courage Mr Chapeau ;)

    RépondreSupprimer