samedi 7 novembre 2009

Un problème de vocabulaire

Comment appeler une personne pratiquant les ébats à plusieurs ? Libertin, échangisme, partouzeur ? Aucun de ces mots n'est à la fois suffisamment précis et suffisamment large. Ils couvrent soit pus de personnes que désiré, soit moins.

Le mot libertin, en dehors du fait qu'il désigne aussi une philosophie anti-religieuse n'ayant aucun rapport avec la sexualité, est trop large. J'ai pu le constater dans les commentaires d'un billet précédent, où mon utilisation de ce terme pour "personne pratiquant les ébats à plusieurs" m'a valu un "beaurk" dans les commentaires, de la part de lecteurs qui s'estiment libertins sans pratiquer pour autant le sexe à plusieurs.

Ce "beuark" m'a tellement vexé que j'hésite depuis à employer le mot libertin dans ce sens. Mais que dire alors ?

Le mot échangisme désigne essentiellement une activité plus limitée, l'échange de partenaires entre deux couples. Il est parfois utilisé dans un sens plus large, de relations sexuelles incluant la pénétration (par opposition à mélangisme), mais cet usage n'est pas encore assez répandu. Et voir un homme seul se qualifier d'échangiste reste étrange (qu'a-t-il à échanger ?).

Quant à partouzeur, il évoque des mélanges plus important. Pour autant, j'aime bien ce mot ... Ca doit être mon côté nostalgique-de-années-70-bien-que-je-ne-les-ai-pas-connues. Mais je ne peux pas nier qu'il n'a pas bonne presse actuellement. Quel club oserait s'afficher "boîte à partouze" sans craindre de passer pour ringard ? A vrai dire, même les clubs effectivement ringards évitent ce terme !

Il existe plusieurs autres à-peu-près, dont épicurien, hédoniste, non-conformiste, et ainsi de suite, qui sont tout aussi flous que libertin.

Je croise parfois sur le forum docti le néologisme exosexualité pour parler de sexe à plusieurs, ou plus exactement "en dehors" (je suppose "en dehors du couple"). Je ne trouve pas le mot très joli, et surtout pas très parlant.

J'en reviens à ma question : que dire ?

Dans mon métier, je suis souvent amené à inventer des néologismes. Voilà quelques propositions :

- Saturnalisme, à partir des fêtes Saturnales, dont l'un des sens dérivés est "êtes débridées pendant lesquelles tous les excès sont permis". Mais on retrouve une notion de liberté trop floue.

- Plusieurisme, à partir de "plusieurs" : "nombre indéfini supérieur à un et le plus souvent à deux", avec la terminaison en "-isme" que l'on retrouve dans l'échangisme, le mélangisme ou le côte-à-côtisme. (Ainsi que le tabagisme, mais ça n'a aucun rapport.) Il a l'avantage de ne pas exclure les ébats à deux, qui arrivent après tout aussi dans un cadre libertin, tout en privilégiant tout de même les nombres plus élevés. Et puis, il rentre exactement dans le cadre : un plusieuriste pratique le sexe à plusieurs, sans notion parasite de couple, de philosophie ou que sais-je encore.

- Plurisexualité, sur la même base. Peut-être plus facile à prononcer. Avec les mêmes avantages. On pourrait se dire plurisexuel ...

- Valse, en prenant un nom de danse, un peu comme le swing pour les swingers américains. N'aimeriez-vous pas pratiquer la valse en club ? Parfaitement anodin, n'est-ce pas ?

Qu'en pensez-vous ? Et avez-vous d'autres idées ?

10 commentaires:

  1. Moi j'aime assez l'idée d'un mot qui serait basé sur une figure mythologique (comme hermaphrodite ou bacchanales) mais le saturnaliste que tu proposes fait un peu trop penser au saturnisme

    RépondreSupprimer
  2. Que de mots que de mots... Ce n'est pas un peu tiré par les cheveux ?

    Moi je dirais "Swingers", mais ce n'est pas français, mais pourtant très bien adapté ;-) !

    RépondreSupprimer
  3. Ce qui dérange dans le mot partouze c'est la connotation péjorative parce que pratiquer la partouze c'est sale alors que faire l'amour à plusieurs c'est mieux, encore un gros foutage de gueule.
    Tous ces gens qui ne s'assument pas me font bien marrer...
    Mais chut, hein, on va encore me traiter d'impulsive!
    Sinon, il y a aussi le Sybaritisme associé à la LUXURE...Sourire
    MAis mon idée est que ces moments vécus sont un échange mais aussi un partage donc moi je vote pour le mot "Partagisme" que ce soit d'ambiance ou autre, l'essentiel étant d'être au moins deux.
    Alors j'ai hate de voir ce que tes lecteurs ont à dire.
    des bises
    Anis

    RépondreSupprimer
  4. Au risque de paraîtres tout à fait conventionnelle, ma préférence reste au mot "libertin" dont précisément la plurivocité d'origine historique permet de renvoyer à une liberté fondamentale : liberté de tisser des contacts sur des seuls critères sexuels et en dehors de tout critère social; liberté totale de comportement sexuel en dehors de toute norme morale ou religieuse, la seule limite étant le respect de la volonté d'autrui de consentir ou non à un acte sexuel; liberté pour la femme de dire "oui" ou "non" en demeurant respectée, sans être jugée, par opposition aux pressions auxquelles elle est soumise dans ses interactions sociales quotidiennes; liberté d'avoir des partenaires OU NON (c'est très net dans les clubs où certains clients ne vont pas pour avoir des partenaires, mais juste pour danser nus par exemple et se sentir libre)

    RépondreSupprimer
  5. C'est moi qui t'ai vexé ? :)
    Ce n'était pas intentionnel alors...

    Ce qui me "dérange" c'est le parallèle systématique entre libertin et partouzeur. Je n'ai rien contre les échangistes, mais le libertinage peut être des tas de choses, et mon commentaire sur ton autre note avait surtout pour but de dire qu'un libertin n'est pas forcément un échangiste.
    Sinon j'aime pas trop les nouveaux mots... sourire
    Pourquoi pas parler de butinage c'est mimi non ? Ca fait penser au lutinage de Françoise Simpère en plus...
    Sinon dans l'absolu j'aime pas les catégorisations :)

    RépondreSupprimer
  6. Comme une image : j'ai un peu cherché dans la direction mythologique, mais je n'ai rien trouvé de nouveau ou d'attrayant. Pour saturnisme, je me suis fait la même réflexion.

    Mel'Ody : rhaaa, demander à un traducteur d'employer tel quel un terme anglais, c'est risquer l'excommunication ça !

    Miss Anis : partagisme, c'est pas mal. Et les pratiquants sont ... des partageurs ? des partagistes ?

    Gourmande : nombre de libertins sont aussi "plurisexuels" et nombre de "plurisexuels" sont libertins ... mais ce n'est pas le cas de tous. Cf. Sext' !

    Sext' : ben oui, c'est toi ! Voir son mode de vie qualifié de beaurk n'est pas très agréable, tu en conviendras. ;)
    Butinage, c'est peut-être un peu trop mignon ?
    Sinon, dans l'absolu, mon soucis n'est pas de catégoriser les gens, c'est d'avoir des mots qui correspondent le mieux possible à mes idées.
    Et j'aime les nouveaux mots.

    RépondreSupprimer
  7. Nous nous sommes mal compris alors, ou je me suis vraiment très mal exprimée (je vais aller me relire) car je ne me serais pas permise de qualifier un échangiste de "beurk". Ce n'était pas ce que je voulais dire du tout...
    Beurk pour l'amalgame... beurk pour la confusion des mots... Et je pensais avoir expliqué tout ça.
    Je suis vraiment désolée si je t'ai blessé...

    RépondreSupprimer
  8. Sext' : j'avais effectivement compris que le beaurk s'appliquait à l'amalgame, mais ça reste vexant (vexant mais pas blessant, hein, je ne suis pas blessé !). Personnellement, je ne suis pas choqué par la confusion des mots. Avoir un mot qui désigne parfaitement une idée est finalement assez rare.

    RépondreSupprimer
  9. pourquoi ne pas choisir le mot en fonction de la situation donnée?
    pourquoi devoir donner un nom a toutes les choses?

    Il n'est pas toujours aisé de trouver UN mot pour désigner une pratique si large. entre l'esprit, le corps, les envies, les pratiques, les limites, il me semble impossible de tout contenir dans un mot
    ce que je retiens: exosexuel, plurisexuel, butineur, valseur, épicurien, hedoniste....

    et pour en revenir a ton billet precedent, il aurait juste fallu restreindre le mot libertinage par les pratiques sexuelles.

    Laume

    RépondreSupprimer
  10. En effet, vous aimez être précis dans les termes que vous employez. C'est marrant ce souci.
    Pour ma part, le mot libertin me plaît. Je partage la même idée que gourmande (et également le même vilain défaut) qu'un libertin peut être échangiste ou non, plusieuriste ou non, etc.
    Mais je trouve ça trés plaisants d'inventer des mots : partagiste me plaît.

    RépondreSupprimer