mardi 15 septembre 2009

Deux bouteilles à la mer

Une lancée, une reçue.

La première va à cette camarade de fac que j'ai croisée rue Jeanne d'Arc, moi avec mes deux enfants et mon chapeau, elle avec un jeune homme (son homme ?) et toujours aussi belle, plus encore si c'est possible. Nos regards se sont posés l'un sur l'autre, avec un mélange de reconnaissance et d'interrogation.
A l'époque, je l'admirais de loin, sans oser l'aborder, et samedi ce n'était pas le moment. Pourtant, dieu sait que j'aurai adoré le faire si les circonstances avaient été un peu différentes.

La deuxième prend la forme d'un coup de téléphone, d'une femme qui ne s'est pas présentée mais qui me cherchait. Elle a appelé à la maison. Elle est évidemment tombée sur Mlle Coquelicot, seule occupante des lieux, qui s'est présentée comme ma femme (ce qui est encore légalement correct pour quelques semaines). L'inconnue a eu l'air surprise et n'a pas laissé de message.
Une bouteille reçue donc, mais rejetée à la mer ! Depuis, je m'interroge sur l'identité de cette inconnue. Mlle Coquelicot dit qu'elle a une jolie voix. Elle connait mon nom et mon numéro de téléphone (j'ai vérifié depuis et, sans que je sache pourquoi, nous ne sommes pas dans les pages blanches), mais elle ne sait pas que je suis marié. Drôle de combinaison.

Je ne peux m'enpêcher de fantasmer que mes deux bouteilles soient liées. Mais c'est vraiment improbable. Aurais-je un jour le fin mot de cette histoire ?!

13 commentaires:

  1. Message privé à Mel'Ody : je n'arrive plus à déposer de commentaires sur ton blog, que ce soit via IE ou FireFox ! Aucun formulaire ne s'affiche, même en cliquant dix fois sur le lien ! Comme tu ne donnes pas d'email où te joindre, je passe par ici :)

    RépondreSupprimer
  2. Durant notre passé, nous avons tous notre lots d'opportunités, d'espérances, d'accomplissements... Mais nous trainons aussi un certain nombre de regrets dus a notre immobilisme pour des choses qui nous semblaient à l'époque insurmontable et aujourd'hui ridicule.
    Je pense qu'il est bon de vivre avec ces incertitudes ("et si j'avais...."), puisque c'est cela qui nous pousse a nous surpasser tout en nous fixant des limites.

    Quant à la deuxième bouteille, c'est tout a fait le genre d'évenement qui m'obsède tres longtemps.
    et qui finit par m'énerver.

    RépondreSupprimer
  3. Mr Hat, il vaut bien mieux deux bouteilles même incertaines qu'aucune. Bien à toi. S&E

    RépondreSupprimer
  4. Ah, merci pour l'information M.Chapeau! Moi qui me demandait pourquoi personne ne mettait de commentaires depuis la nouvelle mouture alors que mes stats indiquaient des visites...

    Effectivement, ça bug, j'ai changé le système de commentaire, c'est via pop up mais ça marche. Pour l'email, je vais changer ça aussi ;).

    En ce qui concerne ton billet, je suis aussi curieuse de l'identité de cette femme. Pourquoi penses-tu que ces deux bouteilles sont liées ?

    RépondreSupprimer
  5. C'est drôle, j'avais envie d'écrire un billet sur les personnes qui nous ont attirées mais avec qui on n'a jamais osé faire le 1er pas... ;-D Par contre, je n'ai pas tout saisi. Pourquoi Mlle Coquelicot se présente comme ta femme, se doutant bien que ça peut être décourageant pour la mystérieuse inconnue alors que tu dis que vous êtes en instance de séparation??? (Désolée, je ne saisis pas tout, j'ai pas encore lu tes archives ;-) )

    RépondreSupprimer
  6. Tu es dans une situation où tu peux typiquement faire montre de bien plus d'audace ! Rien à perdre, tout à gagner.

    Et au lieu de lancer des bouteilles à la mer, ce qui pollue nos océans, quand est-ce qu'on s'en descend une (il faut penser à la relance de l'économie) ?

    RépondreSupprimer
  7. Palaume : c'est encore trop récent, mais j'espère prendre ça à la légère. Après tout, il y a aussi des chances que ce soit juste une erreur ou une nouvelle forme évoluée d'arnaque. Je vais me dire ça :)

    Libertango et Lamyss : tout à fait. Et je ne me repose pas que sur les bouteilles à la mer ; que diable, je n'habite pas sur une île !

    Mel'Ody : oh, je ne le pense pas. Ce serait très étonnant, vu que je ne crois pas que la femme de la première bouteille connaisse mon nom (c'est vous dire à quel point je l'avais raté à l'époque !). Ce lien est juste un fantasme.
    Je n'arrive à comprendre quel genre de personne pourrait être l'inconnue. Une ancienne coécolière ? Une amie d'ami ? Une lectrice perspicace de ce blog ? Non, rien ne colle. Si ça se trouve, c'était pour le boulot ! Arf.

    Khalya : effectivement, nous sommes en cours de divorce. Quant à la réaction de Mlle Coquelicot, je pense qu'elle a été prise par surprise et qu'elle n'a pas eu le temps de trouver une périphrase plus adaptée. Elle a fait au plus simple.

    Comme une image : de l'audace, toujours de l'audace ! C'est un credo que je compte faire mien dès que je serais plus posé. Mais pour samedi, c'était délicat ; je voulais consacrer le week-end à mes enfants, pas à la gaudriole.
    Et pour la bouteille à descendre, je suis partant, mais la distance est encore une difficulté pour l'instant. J'ai un ou deux mois dans ma chambre de moine devant moi :( Ensuite, champagne. :)
    (Ou Cacolac)

    RépondreSupprimer
  8. Il faut y aller tout de go ... ouaisss enfin ...
    Sinon curieux en effet ce coup de tel et interpellant sans doute.
    A suivre ...

    RépondreSupprimer
  9. Très amusantes ces coïncidences, ces hasards de la vie
    Bises de papillon

    RépondreSupprimer
  10. Alors Mr Hat, le mystère s'est-il désépaissi ?

    Bises S&E

    RépondreSupprimer
  11. X-Addict : tout à fait curieux, oui. Pour y aller tout de go, c'est encore un effort que je dois faire sur moi-même. Je n'ai pour l'instant pas l'occasion de m'entraîner, mais je n'attends que cela :)

    VéroPapillon : j'espère que ces hasards en appelleront d'autres. J'aime être amusé de cette façon.

    Libertango & Lamyss : hélas non ! Mlle Coquelicot a reçu d'autres appels inconnus en son absence, mais sans message. J'ai peur de ne jamais connaître le fin mot de l'histoire. A moins d'un rebondissement lointain. Je ne manquerais pas de vous informer :)

    RépondreSupprimer
  12. Alors, depuis, en sais-tu plus sur cette mystérieuse et jolie voix ?

    RépondreSupprimer
  13. Hélas non ! Aucune nouvelle de ce côté-là. Je préfère penser qu'il s'agissait d'un appel publicitaire quelconque et oublier cette affaire. Si elle rebondit, j'en ferai un billet :)

    RépondreSupprimer